Soirée concerts avec « Pépites »

36311184_10215506308306156_1296042068451262464_n.jpg

Le collectif Pépites est un rassemblement d’artistes émergeants organisé par des étudiants en management de la production musicale de MBA ESG. Ils organisent leur première soirée au Réservoir le 6 juillet prochain pour vous présenter 4 artistes de qualité aux multiples influences. De l’indie-pop de LaFrange à l’électro-lounge de Midnight Sofa en passant par le modern jazz de AEWA et la pop française de Martin HRL, ils avancent une programmation éclectique pour tous les goûts avec des horaires de passage secrets dévoilés le soir même.

Dans l’objectif de faire évoluer les projets artistiques de chacun, ils essayeront de vous convaincre sur scène en donnant le meilleur d’eux-mêmes dans un esprit convivial et accueillant. Pour ce premier concert, la salle du Réservoir a ouvert ses portes pour vous faire partager un moment de musique et d’échange avec les artistes, autour d’un dîner face à la scène ou d’un verre au coin du bar, à vous de choisir.

De 20h à minuit, pour 5 euros seulement, venez découvrir en exclusivité les nouveaux titres de ces 4 artistes et échanger avec eux après la présentation de leur projet.

EVENT : https://www.facebook.com/events/631300463896775/

Khruangbin

Capture d’écran 2015-11-13 à 17.41.29

Ce groupe au nom imprononçable est un trio de la ville de Houston, au Texas.
Laura Lee, Mark Speer et Donald Johnson se décidèrent à monter ce groupe en 2010, après une tournée avec le label Ninja Tune.

Puisant leurs influences de cassettes de Thaï-funk des années 60/70 et de BO de Tarantino, le trio en ressort un son clair et enjoué aux allures aussi bien psychédéliques que surf-rock.

On retrouvera dans ce premier LP The Universe Smiles Upon You’ un monde exotique et paisible, où la batterie languissante et les quelques textes, témoignent d’un travail bien fini.
Enregistré dans un grange au fin fond du Texas, Khruangbin nous livre aujourd’hui un album à son image : naturel et authentique.

Pépites : Two Fish and an ElephantDern KalaPeople Everywhere.

Jon Fine

01_JF_portrait_color_2015.jpg

Jon Fine est un homme aux multiples visages : producteur, compositeur et interprète, il manie aussi bien les instruments que les caméras.
Cet homme du New Jersey fit parti de nombreux groupes de musique avant de fonder sa société de film; avec laquelle il réalisa plusieurs productions dont la plus récente était pour L’UNESCO.

Mais la pépite dans tout ça, se trouve dans son dernier projet musical : Holy Forest.
C’est après un voyage dans les forêts gambiennes que Jon Fine s’est lancé dans l’enregistrement d’un album aux magnifiques sonorités africaines.
Avec la participation de nombreux artistes locaux, il mit 3 ans à perfectionner son projet pour en obtenir le meilleur.

Sorti le 15 octobre 2015, les 3 titres de démonstration reflètent la qualité du travail et nous promet un album surprenant.
‘Africa Calling’ surf sur un jazz qui ravira les adeptes, tandis que ‘Nyokonole’ nous berce agréablement dans la culture africaine. Le dernier titre, ‘Make Music’, conviendra aux plus calmes, qui apprécieront les détails musicaux.

Nujabes

Nujabes-photo

Un grand nom aujourd’hui sur la scène trip-hop japonaise avec Nujabes. De son vrai nom Jun Seba, le DJ et producteur Tokyoïte né en 1974 a vivement participé à l’influence abstract hip-hop venant du Japon.
Faisant partie du mouvement cool jazz, il compose sa musique en partenariat avec des rappeurs et y ajoute des samples de Miles Davis ou encore Yusef Lateef.

Il sortit deux albums,  » Metaphorical Music  » en 2003 et  » Modal Soul  » en 2005, qui contribua profondément à l’essor du cool jazz en Europe.
Le propriétaire de T Records et de Guiness Records a malheureusement trouvé la mort dans un accident de voiture en février 2010, abandonnant ainsi un grand nombre de fans.

En 2011 sort  » Spiritual State « , album posthume rendant hommage à l’artiste qui nous fit découvrir la rencontre du trip-hop avec le jazz.
Un grand nom, donc, qui marqua pour toujours le monde musical.
Mais une bien belle perte.

À écouter absolument !

L’album  » Modal Soul  » :

L’album  » Spiritual State  » :

José James

jose-james-652x367

Un peu de jazz en ce vendredi avec un artiste qui nous vient de Minneapolis, fils de saxophoniste panaméen. C’est à l’âge de 14 ans que José James découvre le jazz, influencé par son père, et commence à chanter à l’âge de 17.

Malgré une certaine passion pour le rap, il conserve un amour certain pour le jazz et la soul qui se reflétera dans toutes ses compositions.

C’est en 2006, lors d’un concours de jazz, que José et ses musiciens se font remarquer par le DJ de la BBC qui leur propose de signer sur son label Bronswood Recordings. Son premier album The Dreamer, parut en 2008, qui rend hommage à Martin Luther King est très bien accueilli par la critique Jazz et au-delà.

Après une collaboration prestigieuse avec le pianiste belge Jef Neve pour le label Impulse!, José James sort son quatrième album No Beginning No end (2013) où la participation d’artistes comme Emily King, Hindi Zahra ou encore le pianiste Robert Glasper en font un album de très haut niveau dans la sphère jazzy.

Sa voix aux nombreuses possibilités nous offre un album profond et calme que l’on aimera écouter tranquillement le soir, avec ou sans amis.