Mura Masa

p030w1qd

Bienvenue en Angleterre. C’est ici que le jeune Alex Crossan (19 ans), aka Mura Masa, est producteur, chanteur et beatmaker depuis plusieurs années. Ce garçon du Sussex, qui grandit entouré d’instruments, s’est finalement tourné vers le hip-hop et la musique électronique pour notre plus grand bien.

À l’écoute de son album ‘Soundtrack to a Death, il nous surprend par un mélange de beats électroniques bien tranchés, accompagnés d’une série de notes de clavier envoutantes. L’utilisation de sonorités japonaises nous rappelle la scène underground de l’archipel, aussi partagée par des artistes comme Nujabes, mais avec une approche plus électro.

Le résultat est différent pour ce qui est de son dernier EP ‘Someday Somewhere qui flirte plus avec l’atmosphère techno/house, souvent retrouvée dans l’univers « commercial » du moment, mais cela reste acceptable. La qualité de cet album est indéniable et le monsieur nous promet de grandes choses pour la suite.

Laissez-le tourner et appréciez le spectacle.

Son album ‘Soundtrack to a Death‘:

Et son dernier EP ‘Someday Somewhere‘:

Publicités

The Walters

Capture d’écran 2015-09-18 à 18.44.59

En ce jour, je vous propose de respirer un moment avec The Walters, un groupe de pop-alternative nous provenant de Chicago. Formé par 5 jeunes au style old-school, cette pépite vous surprendra beaucoup.
Utilisant des harmonies à la Beach boys, leurs chansons vous transporteront tranquillement dans un mélange de voix langoureuses et d’instruments parfaitement maîtrisés.

Peu connu du grand public, The Walters a sorti son premier EP (‘Songs For Dads) en novembre 2014, un single (‘Hunk Beach/ I Wanna Be Good) en juin 2015, ainsi qu’un deuxième EP (‘Young Men‘) fin décembre 2015.
Vous pourrez retrouver des allures à la Beatles ou bien sûr des Beach boys mais avec une touche de modernité bien assumée mais pas déplaisante.

Parfaite musique pour se poser un moment dans son canap, réflechir un instant (‘Fancy Shoes’, ‘Life’)
et rêver de partir en combi-van en Australie, tout simplement (‘I Love You so’, ‘New Girl’).

Equipto & Otayo Dubb

OTAYO-EQUIPTO-BABY-STEPS-COVER_IG-SIZE

Pour suivre l’arrivée de notre nouveau site Label Pépite, nous allons vous présenter deux artistes en un seul article. Je vous parle aujourd’hui d’un album sorti en juillet 2015 qui est le résultat de la collaboration de deux rappeurs américains.

Le premier se prénomme Ilych Sato, plus connu sous le nom d’Equipto, et nous vient de San Francisco. Rappeur et producteur, il a collaboré avec plusieurs groupes et reformé le label de hip-hop Solidarity Records. Bien respecté sur la scène hip-hop de la côte ouest, il a pu travailler avec de nombreux grands noms et finalement terminer avec un album grandiose.
gu
Le deuxième s’appelle Otayo Dubb, il est aussi rappeur et producteur à Oakland mais sa notoriété est moins étendue.
De son vrai nom Terry Muller, il décrit son style comme « pensif, mais pas prêcheur (…) un peu conscient, et un peu de rue », il veut que ses compositions soient surtout accessible aux types moyens et non à une certaine élite du hip-hop.

C’est donc à l’album Baby Steps qu’ils ont donné naissance le 7 juillet 2015, en revenant à la base du hip-hop de la côte Ouest, avec des textes travaillés et entraînant. Le flow de l’un et l’autre, rythme la musique pour obtenir un ensemble équilibré mais tout en restant varié.
Si le bon vieux hip-hop et votre coté gangsta vous avaient manqué, je vous souhaite un bon retour et une bonne rentrée.

Elk Road

SetWidth940-elk-road

Partons en Australie pour faire la rencontre de Rory Garton Smith, alias Elk Road. C’est sur la côte ouest du pays que cet artiste/producteur crée de la musique électronique, armé de dizaines d’anciens vinyles. Alliant funk, trap et électro de différentes provenances, Elk Road n’a sorti pour l’instant qu’un seul EP, celui-ci soutenu par de nombreux autres morceaux en collaboration.

Écouté aux quatre coins du monde, Rory démarre son ascension vers les plus grandes salles pour continuer à nous faire partager son univers électrique et profond.

Je ne peux donc que vous inviter à écouter un petit Diamond ou un Not To Worry avant de sortir ce soir, je vous garanti, vous n’en serez pas déçus.